exposition photo espace albert camus bron surimpression photo lyon
exposition photo espace albert camus bron surimpression photo lyon

Retrouvez ma série EKHO à l'Espace Albert Camus de Bron, du 2 avril au 12 mai 2014.


"L’origine du projet Convergence, c’est une histoire d’amitié, une rencontre entre deux âmes vibrant sous le prisme de l’appareil photo ; deux identités, aux inspirations et recherches artistiques bien différentes, mais se rejoignant étonnamment dans leur façon d’exprimer leur créativité au travers de l’image.


Rémi Dulac est âgé de 25 ans. Après un parcours scientifique dans la physique, il retourne vers la photographie, ce médium qui lui tient à cœur depuis sa jeunesse. Il étudie 2 ans auprès de Dominique Sudre pour une découverte poussée de la technique argentique et un enrichissement de sa culture photographique. Il comprend peu à peu la corrélation entre contemplation, vibration universelle et instant t (mise en tension harmonieuse entre le sujet et le photographe), qu’il relie délicatement à la musique, la lumière, longueur d'onde et longueur d'âme. Grâce à de nombreux voyages et rencontres, il s'ouvre à la compassion et la différence, et développe un goût prononcé pour des compositions immersives où chacun peut trouver sens et résonnance parfois surréaliste. Il compare ainsi son appareil photo à un instrument de musique lorsqu’il l'utilise dans des temps de poses long. Il comprime et fixe, en une seule image, le temps et les rayons lumineux qui traversent l'objectif.


Régan Mathieu est originaire de la région nantaise. Diplômé d’un DESS de sociologie appliquée au développement local, il travaillera d’abord dans la collecte de fonds humanitaires. Il nourrit alors une volonté brûlante de mettre son savoir et ses compétences aux profits de grandes causes. A l’âge de 30 ans, il suit les cours de Dominique Sudre à l’atelier Magenta de Villeurbanne.
La série EKHO qu’il présente ici est un travail photographique laissant découvrir des paysages architecturaux oniriques, tantôt apaisants, tantôt torturés, mais invitant toujours plus a constater la complexité dans laquelle l’être moderne évolue."

Using Format